29 Apr

J 3- Mile 36,7 à 56,3

Publié par docteurgres  - Catégories :  #Photos, #Southern California, #Trail

La nuit a encore été difficile mais le reveil l’est encore plus : il fait un froid de canard et une brume épaisse nous entoure. La visibilité est de 50 à 100 mètres et il y a une espèce de pluie très fine qui commence à tomber. Je remballe ma tente et commence à marcher vers 07h30 en tenue de froid (doudoune + veste de pluie + pantalon de pluie) car il fait aux alentours de 5 degrés !

Je termine les 3 derniers miles de montée puis je vais cheminer dans des sous-bois très jolis au dessus de Mont Laguna. C’est toujours très couvert et je sens je vent qui forci à la cime des pins. Ça remonte ensuite un peu pour arriver sur un haut plateau et là c’est l’horreur. Le vent forci d’un coup avec des énormes rafales à plus de 80 km/h. J’ai du mal à tenir debout. Quand le vent est derrière moi je suis obligé de courir. Quand il est de côté je titube comme un ivrogne et quand il est de face je suis obligé de me mettre en position de chute libre (la tête penchée en avant et les bras derrière le corps). Au bout de 10 minutes de lutte, la pluie arrive et vient se fracasser contre mon visage à pleine vitesse. Il fait un froid glacial, température ressentie proche de 3 ou 4 degrés. C’est assez flippant d’autant plus que je suis seul sur le plateau et je sais que ça va durer plusieurs heures d’après le topo. Je n’ai pas le choix, il faut marcher sans s’arrêter car il fait trop froid. Dès que j’essaie de m’arrêter je me mets à trembler de tout mon corps. Je vais donc continuer ainsi pendant 4 heures non-stop. Vers 13h00 un minuscule bout de soleil déchire les nuages et je m’aperçois que je suis tout en haut d’un magnifique Canyon, au bord d’une falaise avec une vue à couper le souffle. Le chemin va maintenant serpente le long de cette falaise et alterner les coteaux exposés au vent du nord-ouest et ceux protégés, ce qui me permet de petites pauses pour manger une barre énergétique et boire.
Je passe le mile 50 qui est signalé par un petit tas de pierres mais je ne m’arrête pas pour une photo car le vent reprend et la pluie aussi. J’ai mal aux yeux tellement c’est fort. Je commence à m’inquiéter pour ce soir. J’espère que la pluie va se calmer et que je vais trouver un endroit un peu abrité du vent, sinon j’ai du mal à savoir comment je vais pouvoir monter ma tente. Finalement, je trouve un campement au Mile 56,3 vers 17h00 qui est dans un vallon un peu abrité du vent et la pluie a réduit à un petit crachin assez fin. Je monte ma tente rapidement, fait un dernier pipi car je sais que je ne pourrai pas sortir de la tente avant demain matin. Ensuite, il faut absolument se mettre des vêtements secs pour arrêter d’avoir froid. Je mange des nouilles chinoises dans de l’eau froide (pas possible de se mettre dehors avec le réchaud) et je me force à manger des céréales car il faut pas mal d’énergie pour lutter contre le froid. La nuit va être dure je sens et je mets mes collants + ma polaire + 2 paires de chaussettes. Mes gants sont mouillés donc immettables. Demain ça ira mieux !

 

J 3- Mile 36,7 à 56,3
J 3- Mile 36,7 à 56,3
J 3- Mile 36,7 à 56,3

À propos

Pacific Crest Trail 2019